Notice: La fonction WP_Scripts::localize a été appelée de façon incorrecte. Le paramètre $l10n doit être un tableau. Pour transmettre des données arbitraires aux scripts, utilisez plutôt la fonction wp_add_inline_script(). Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 5.7.0.) in /var/www/wp-includes/functions.php on line 5835

Bio • Biblio

Anne Villeneuve aime raconter des histoires à travers ses images et ses mots.  Elle passe beaucoup de temps à observer les gens, les animaux, la vie qui bat autour d’elle et essaie de traduire ce qu’elle ressent avec quelques coups de crayons, un trait de plume.

Partout où elle va, elle dessine et joue avec la couleur. Elle glisse  toujours un carnet de croquis dans ses valises.

Anne est l’auteure et l’illustratrice de plusieurs livres pour enfants et elle explore maintenant le roman graphique pour adultes. On peut aussi voir ses dessins dans des magazines, sur des sites webs,  des boîtes d’emballage, et même dans les rames de métro…

Ses livres lui ont valu plusieurs prix, dont le prix du Gouverneur général du Canada en 2000, le prix TD pour l’enfance et la jeunesse en 2005 et en 2009, le prix Ruth and Sylvia Schwartz en 2015, le prix Québec Wallonie-Bruxelles en 2000.

Ses éditeurs sont: Kids Can Press, Bayard Canada, Mécanique Générale, Les 400 Coups, Penguin Random House Canada, Boréal, Soulières Éditeur, Hurtubise, Québec-Amérique, Pearson Canada, BiraBiro Editorial, King-in Culture Beijing.

Ses clients sont: SAQ, CSN, Conseil du statut de la femme, Cirque du Soleil, La Presse, The Gazette, Red Bull, Sid Lee, Brystol Myers, Hydro-Québec, Ville de Montréal et plusieurs autres, Protégez-vous, Géo Plein air, Québec Science, TVA Médias.

Une longue canicule, Mécanique Générale, 2017
L’écharpe rouge, Les 400 Coups, 2017, édition cartonnée
2000 – Prix du Gouverneur général, illustrations, lauréate
2000 – Prix Québec Wallonie-Bruxelles, lauréate
Loula and Mister the Monster, Kids Can Press, 2015
2016 – Best Books for Kids & Teens, Canadian Children’s Book Centre, lauréate
Loula et monsieur le monstre, Bayard Canada, 2015
Loula and the Sister Recipe, Kids Can Press, 2014
2014 – 2014 OLA Best Bet List for Children, OLA’s Canadian Materials Committee, lauréate
Loula et la recette fantasformidable, Bayard Canada, 2014
Loula is leaving for africa, Kids Can Press, 2013
2014, Ruth and Sylvia Schwartz Award, Lauréate
2015 – Blue Spruce, Forest of Reading, finaliste
2014 – Amelia Frances Howard-Gibbon Illustrator’s Award, Canadian Library Association, finaliste
2014 – Best Books of the Year for Children and Young Adults, Bank Street Children’s Book Committee, lauréate
2013 – Toronto Public Library’s First & Best List, Toronto Public Library, lauréate
Loula part pour l’Afrique, Bayard Canada, 2013
Chère Traudi, Les 400 Coups, 2008
2009 – Prix Td de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse, lauréate
2010 – Prix Marcel Couture, lauréate
2009 – Prix Baobab du Salon du livre de Montreuil, finaliste
Mimi chat, Les 400 Coups, 2004. Texte de Bernard Boucher
Prix illustration jeunesse du Salon du livre de Trois-Rivières, lauréats
L’écharpe rouge, les 400 Coups, 1999
2000 – Prix du Gouverneur général, illustrations, lauréate
2000 – Prix Québec Wallonie-Bruxelles, lauréate
Une gardienne pour Étienne, 1997. Texte de Robert Soulières
1998 – Prix du livre M. Christie, lauréats
La Grattouillette. Les 400 Coups, 1995
Le menteur et la rouspéteuse, Soulières Éditeur, 2010. Texte de François Barcelo
La fatigante et le fainéant, Soulières Éditeur, 2006. Texte de François Barcelo
Le nul et la chipie, Soulières éditeur, 2004. Texte de François Barcelo
2005 – Prix Td de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse, lauréate
Beauté monstre, illustration. Soulières éditeur, 2001
2002 – Prix illustration jeunesse du Salon du livre de Trois-Rivières, lauréate
Les mésaventures du roi Léon: Ouache! Éditions du Boréal, 2016. Texte de Jean-Pierre Davidts
Prêt, pas prêt, j’y vais! Éditions HMH, 2006. Texte de Nathalie Savaria
Me voilà! Éditions HMH, 2005. Texte de Nathalie Savaria